• Un poème de Rodrigue : Silence

      

     

    L'exil se perd en ligne droite

    Sur les rivages lointains

    Avec les mots espacés

    À deux pas de l'horizon

    Entre le jour et la nuit

     


     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 16:43

    C'est magnifique, Marlène... je ne sais pas dire autre chose. depuis quelque temps, ce que tu écris me "parle" énormément et m'apporte beaucoup. De plus cela rayonne par sa sobriété.

    2
    *
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 20:08
    Comme une fleur epuree
    Regarde l'instant
    Horizon
    3
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 21:47

    Sur le mot instant
    avec pour seul horizon
    l’exil intérieur

     

    Amitié Marlène

    4
    *
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 23:09
    Dans le coeur
    L'exil est bleu
    Le regard scelle
    5
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 06:14

    as facile pour tout le monde

    6
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 17:55

    Aloysia

    Avec ton gout sûr, je ne suis pas étonnée de te voir apprécier la sobriété de

    Rodrique !

    7
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 17:59

    *

    Voilà deux haikus d'une grande beauté. Ils prolongent le poème par de nouvelles ramifications...

     

    8
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 18:04

    Jean-Luc , tu as raison : ce n'est facile pour personne. Et  en ce moment, que de gens en souffrent, c'est effrayant !

     

     

    9
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 18:08

    Et voila pour les trois mots-clés du poème

    Amitié Pascal

    10
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 20:29

    Je ne te connais pas encore. Des mots étonnants. Pourquoi "Rodrigue : silence". ?
    Je reviendrai.
    Gigri 

    11
    Samedi 17 Janvier 2015 à 13:35

    C et oubli est réparé chère Gigri... Regarde le titre.

    Bon week-end

     

    12
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 11:11

    C'est un poème qui fait réfléchir. 

    bonne journée 

    clem

    13
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 16:29

    OUi, il est riche à ce point de vue.

    Bonne semaine

    Marlene

    14
    Lundi 19 Janvier 2015 à 09:48

    Le véritable exil c'est celui qui nous éloigne de nous même ! Douce journée; Amitiés. Joëlle

    15
    Mardi 20 Janvier 2015 à 11:22

    Voilà des paroles de sagesse : ma relation avec moi-même. Si je ne m'aime pas, comment puis-je aimer les autres ?

    Amitiés. Marlene

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter