• Sables

    Sables blonds

    blessure aux yeux

    au plein du jour

    arrachant

    aux paupières

    leur force d’éveil

    ramenant la vie

    dans le regard clos

    sur soi

     

    Sables attisés

    par le soleil rouge

    sur le vide de la plage

    sables momifiés

    dans l’attente

    du rayon vert

    sur l’horizon

    Sables mobiles

    pris par l’action

    souterraine de l’eau

    sculptés par le burin

    fugace des vents

    sables jamais

    tout à fait les mêmes

    dans leur éternité


  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Mars à 10:05

    money J'adore.... .... ....

      • Samedi 9 Mars à 03:43

        Merci Mayalila pour  le partage de ces mots

    2
    Vendredi 8 Mars à 16:50

    Quel beau couché de mots

    aussi beau

    qu'un couché de soleil

    smile

      • Samedi 9 Mars à 03:45

        Merci pour tes mots de poete

        Amitié Pascal

    3
    Samedi 9 Mars à 18:03

    Ces beaux grains qui s'échappent

    sous les vents et marées

    tandis qu'à la seconde le rayon vert se noie  

      • Dimanche 10 Mars à 03:27

         

        Joliment dit Balaline !

    4
    Dimanche 10 Mars à 11:22

    Tes mots lui donnent vie. J'aime beaucoup.

    PS:Je te prie de bien vouloir accepter mes excuses pour la suppression de ton commentaire qui m'a beaucoup touché, dans mon article de ce matin. Suite à un problème technique, j'ai dû recommencer la publication, ce qui a tout effacé.

    Bisous

    Alain

      • Dimanche 10 Mars à 22:26

        Merci Alain, pas de souci...

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter