• Miguel CASADO La theorie des couleurs

     

     

      

     

     

    Avec le temps, la couleur  

    change  

    et reste à définir; on cherche ses secrets,  

    ses règles, ses mesures, ses retards,  

    parfois ses échecs.  

    Les yeux incertains et le regard,  

    le passage des glacis, des noms,  

    des lointains. Reste la tension du regard, la fragilité  

    de la pensée dans le vif désir du réel,  

    dans le risque même  

    d’inventer, avec des visions, les réponses.

     

     

    traduction Jean Gabriel COSCULLUELA  

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Juin à 09:04

    Nous ne percevons bien

    la vie des couleurs

    qu'avec les yeux du coeur

    :-)

      • Lundi 29 Juin à 21:52

        Heureusement...

        Amitié Pascal

    2
    Lundi 29 Juin à 10:22

    Beau cheminement (très obscur) de la pensée à travers l'observation....

      • Lundi 29 Juin à 21:53

        Bonne observation Mayalila...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter