•  

     

    LIBAN – « Mila Majid »

    Au Liban, Noël est une tradition incontournable. Tellement incontournable que certains musulmans décorent, eux aussi, un sapin dans leur maison. Le 24 décembre, la tradition veut que les membres d’une famille rendent visite aux plus vieux de la tribu. Ils leurs apportent quelques cadeaux et friandises, en retour, ceux-ci leur rendront visite pour le réveillon de fin d’année. Dans les différentes paroisses, un concours de la plus belle et grande crèche semble avoir été lancé. Les communautés rivalisent d’originalité et d’ingéniosité pour créer la plus belle représentation de la Nativité.

    Dans chaque maison, le sapin est décoré depuis le 4 décembre, jour de la Sainte-Barbe. Le 24 au soir, la famille se retrouve autour d’un grand dîner durant lequel on mange le « moghli », un dessert qui célèbre la naissance du Christ. Puis, les familles se dirigent vers les églises pour l’office de Noël. La communauté arménienne célèbre particulièrement l’Épiphanie, le 6 janvier. Dans certains quartiers mixtes, on profite de ces traditions pour rejouer Noël une deuxième fois, deux semaines après.

    MADAGASCAR – « Tratry ny Krismasy »

    Noël est l’occasion, pour les Malgaches vivant dans des petits villages très reculés, de rejoindre les villes plus peuplées. Tout le monde se dirige vers les églises où sont organisées de grandes cérémonies, de véritables tableaux vivants que les paroisses mettent des semaines à organiser et qui font le ravissement des fidèles, toutes religions confondues, pour l’occasion. Les églises sont pleines et les cérémonies longues. Certains sont amenés à dormir sur place jusqu’au lever du jour. Ils assistent alors à l’office du 25 et repartent dans leurs villages.

    Dans les familles plus aisées, la tradition des cadeaux n’est pas encore totalement adoptée, en revanche, il est quasiment obligatoire de porter, le jour de Noël, des vêtements neufs.


    4 commentaires
  •  

    DSCF3500

     

    Traversée

    la nuit

    au cliquetis
    des heures

     

    le butin

    trois notes

    d’une fleur

    de lune

     

    perles de rire

    larmes d'étoiles

    secrets chuchotés

    dans les teintes bleues 

    de la nuit

     

    quand secoue la terre

    la vague fluide

    du souvenir


    6 commentaires
  •  

     


    vente de sapins de Noël

    NOUVELLE-ZELANDE – « Merry Christmas »

    À l’autre bout du monde, les Néo-Zélandais sont parmi les premiers à fêter Noël. Compte tenu de leur position sur la planète, le 25 décembre tombe en plein été austral, et tout le monde est en vacances. C’est donc sur la plage, autour d’un barbecue, qu’ils fêtent Noël chaque année. Pas de sapin non plus, la Nouvelle-Zélande a son propre arbre de Noël. Les fleurs rouges écarlates sont caractéristiques du Pohutukawa. Malgré tout, quelques nostalgiques aimeraient sans doute profiter, au moins une fois, d’un Noël enneigé, c’est sans doute pour cela que certains Néo-Zélandais laissent un peu de fausse neige sur le rebord de leurs fenêtres.

    CAMEROUN – « Joyeux Noël »

    Le 25 décembre tombe en plein mois de vacances pour les petits Camerounais qui sont réquisitionnés pour aider à la récolte du café et des arachides. Le 24 au soir, chaque village se réunit sur la place principale. Tous les croyants participent à l’office de Noël et écoutent la parole de Dieu. On allume un grand feu et tout le monde tourne autour, danse et chante, jusqu’au lever du jour, au rythme du balafon (« tambour ») et du mvet (« sorte de lyre »).

    PHILIPPINES – « Malicayang Pasko »

    Les Philippins sont certainement ceux qui célèbrent Noël le plus longtemps. Dès le mois de septembre, les rues de certaines régions sont décorées et éclairées. On se met également à chanter des chants de Noël. Les Philippins sont impatients. À partir du 16 décembre, tous les croyants se rendent quotidiennement à la messe, à 4 h du matin, jusqu’au 24 décembre. Ce jour-là, un couple est choisi pour symboliser Marie et Joseph. Pour illustrer les paroles de l’Évangile selon lesquelles les parents de Jésus n’ont pas trouvé de place à l’auberge le jour de la naissance, ce couple va de maison en maison avant d’être accueilli dans l’église pour la messe de Noël.

    La femme qui illustre Marie a ensuite le privilège de porter l’Enfant Jésus dans la crèche. La foule de fidèles défile alors devant le nouveau-né. Les familles retournent ensuite dans leurs maisons et participent au traditionnel repas de Noël. Ce soir-là, de nombreux groupes de chanteurs passent de maison en maison pour chanter quelques cantiques de Noël.


    7 commentaires

  • noel

    En ce 23 décembre 2011, la cloche annonce la fin de l'école.C'est le vendedi juste avant le congé de Noël. En cet après-midi le petit Félix est non peu fier de retourner plus tôt, chez lui, qu'à l'habitude. Il a une petite idée derrière la tête .
    Fidèle,comme une sentinelle, le Renne de Félix l'attendait à la sortie de la cour pour le retour à la maison. Une fois sur le dos du célèbre Rudolph, Félix prononce d'un ton aussi sec que pressé : - C'est un départ!
    Aussitôt, le grand cervidé s'élève très haut dans les airs en prenant bien soin de son passager . Félix commande à Rudolph: Passe à la demeure de mon ami Josh. Ce qu'il s'empresse de faire mais non sans avoir d'intérrogation.

    Chez Josh, Félix glisse dans la boite aux lettres un bas de Noël. Celui-ci n'est pas rouge comme le veut la tradition . Il est bleu car la couleur préférée de Josh est le bleu. Puis Rudolph et Félix se rendent chez Akim, Éliana et Léonie les autres copains et copinent de Félix. Chacun d'eux ont leurs bas de Noël respectifs, de leur couleur favorite.
    Félix lance une invitation à ses amis avec ces bas de Noël: - Mes chers amis, je veux que le 24 décembre à 23:59 que l'on soit tous ensemble chez moi autour du sapin.
    -Apportez le contenu de ceux-ci seulement en parlant des bas bien sûr.. Josh ne comprend pas, car dans son bas, il n'y que le mot: "la". Les autres amis aussi se posent des questions lorsqu'ils constatent le contenu de leur cadeau.
    Le moment tant attendu arriva . Les cinq enfants sont réunis autour du vert sapin à l'heure précise. Félix prend la parole: -Mes amis, merci d'être là! Je veux vous dire que je vous aime beaucoup. Vous comptez beaucoup pour moi et qu'elle serait ma vie sans vous. Seul on est rien mais ensemble nous sommes une équipe redoutable. Josh ne comprend toujours pas la signification du mot: "la" qu'il a reçu dans son bas de Noël. - Oui mais pourquoi :" la". Félix répond: - Toi Akim qu'est-ce qui était dans ton bas de Noël? Akim répond:- C'est le mot :"pour". Et toi Éliana: Elle répond: "amis". Et toi Léonie: - elle répond:"vie". Félix reprends la parole: - En ce beau Noël, je déclare que je suis le point d'exclamation qui lie les quatre mots contenus dans vos bas de Noël. Soit: AMIS POUR LA VIE!

    N.B.
    On dit souvent je t'aime à notre conjoint, à nos enfants et nos familles.
    Ce petit conte de Noël se veut un petit clin d'oeil à mes amis (ies) à qui je ne dis jamais que je les aime.
    Claude Dion


    1 commentaire
  •  

    Ingredients


    125 g de farine
    60 g de sucre glace
    30 g de cacao en poudre
    80 g de beurre, coupé en dés
    1 jaune d'oeuf
    1 cs d'eau
    150 g de chocolat noir à cuire
    20 g de matière grasse végétale

    Ganache
    125 g de chocolat noir à cuire
    40 g de beurre doux
    2 cs de crème liquide

    PREPARATION

    1) . Préchauffer le four à 180'C (th. 6).
    2 ) . Chemiser deux plaques à pâtisserie avec du papier sulfurisé.
    3 ) . Mettre la farine, le sucre, le cacao et le beurre dans un robot de cuisine et mixer
    le tout 30 secondes jusqu'à obtention d'une consistance de chapelure fine, Ajouter le
    jaune d'œuf et l'eau puis mixer de nouveau

    4 ) - Abaisser la pâte obtenue sur une planche farinée et la pétrir légèrement.. Abaisser la sur une feuille de papier sulfurisé sur une épaisseur de 4 mm. Découper des carrés de 3 cm , faire cuire 10 à 12 minutes. Mettre à refroidir sur une grille

    Ganache
    1 ) . Dans une petite casserole, faire chauffer le chocolat avec le beurre et la crème à feu doux, en remuant pour faire fondre le chocolat Mettre au réfrigérateur pour faire épaissir légèrement.
    2 ) . Verser la ganache obtenue dans une poche à douille ,dessiner une petite meringue de ganache sur chaque pavé.





    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique