• Houle

     Entre l’or des matins

     et la pourpre des soirs,

     rassembler les volutes secrètes

     de la houle.

     Avec un peu de chance

    peut-être même

     les rabattre

     vers le rivage

    du Verbe.


  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Septembre 2015 à 08:38
    stellamaris

    Une splendeur, Marlène ! Bises !

    2
    Etoile
    Mardi 1er Septembre 2015 à 10:14
    Entre rêve et songe
    Entre jour et toujours
    Je plonge...
    3
    Mardi 1er Septembre 2015 à 11:16

    Que le verbe de ses mots empourpre le rivage....

    4
    Mardi 1er Septembre 2015 à 14:23

    Un songe me dit que ta plume y est parvenue...

    Bisous

    Alain

    5
    Mardi 1er Septembre 2015 à 15:06

    très rigolo... surtout qu'en ce moment... ça souffle fort.
    Bonne journée,

    Gigri

    6
    Mardi 1er Septembre 2015 à 16:54

    Comme quoi, tout est mot... mais les tiens sont superbes !

    7
    Mardi 1er Septembre 2015 à 19:01

    c'est bien joli

    8
    Mardi 1er Septembre 2015 à 19:25

    et tu les as merveilleusement bien rabattues

    9
    Mardi 1er Septembre 2015 à 19:37

    J'aime me promener

    sur le rivage coloré

    de tes mots

    Amitié Marlène

     

     

    10
    Etoile
    Mardi 1er Septembre 2015 à 20:49
    J'ai perdu les couleurs
    J'ai cueillis les nuances
    Le silence en ecrin....
    11
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 11:10

    C'est très beau... 

    12
    Vendredi 4 Septembre 2015 à 14:22

    Superbement écrit ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter