• Haikus Ete

     

    nuit de juillet

     

    la caresse d'une vague

     

    sur les pieds nus

     

     

     

     

     

     

    le cœur triste

     

     

    mais sous la tonnelle

     

     

    les fleurs de jasmin

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Juillet 2016 à 08:24

    Hmmm l'odeur du jasmin...

      • Jeudi 7 Juillet 2016 à 16:43

        C'est si bon !

         

    2
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 13:58

    Dans la douceur du soir
    sur le parfum d'un jasmin
    je me laisse envahir
    par tes mots

    Amitié Marlène

      • Samedi 9 Juillet 2016 à 16:28

        Merci pour ces mots de partage

        Amities Pascal

    3
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 22:31

    C'est le début du réconfort... Merci !

      • Samedi 9 Juillet 2016 à 16:28

        Heureusement !

        Douce soiree Quichottine

    4
    Samedi 9 Juillet 2016 à 07:45

    Deux beaux haïkus

    qui fleurent bon l'été.

    Amitiés

      • Samedi 9 Juillet 2016 à 16:29

        L'ete : Parfums et couleurs, rien de plus beau

        Amities

    5
    Samedi 9 Juillet 2016 à 16:28

    L'odeur du jasmin suffit-elle à faire envoler la tristesse?  OParfois !

      • Samedi 9 Juillet 2016 à 16:30

        Elle saoule, veritablement, garanti Gazou

    6
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 09:58

    Bonjour Marlène. J'aime bien venir ici, surtout quand il y a du jasmin... :)

      • Dimanche 10 Juillet 2016 à 17:27

        Il y en aura toujours pour toi

    7
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 21:58

    'aime beaucoup les deux ; le deuxième parce qu'il donne de l'espoir, de la consolation. Savoir s'ouvrir à ce qui nous entoure même quand cela ne va pas.

    Bises 

      • Lundi 11 Juillet 2016 à 09:28

        J'aime tes mots si fins, merci.

    8
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 22:40

    L'odeur des foins coupés

    l'ivresse du moment

    l'on danse en juillet

      • Lundi 11 Juillet 2016 à 17:58

        Oui, ivresse de juillet...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter