• Ces femmes

     

    Derrière les grillages

     

    ces femmes du sud

     

    leur visage scellé

     

    comme leurs fenêtres

     

    leurs mains

     

    prisonnières

     

    de la pudeur

     

    ou des coutumes

     

     

     

    que disent-elles

     

    ces mains vivantes

     

    guetter

     

    furtivement

     

    en leur geste

     

    l‘élan

     

    de l’âme libre

     

    malgré le siège des murs

     

    aux yeux multiples

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Août 2016 à 20:51

    ces femmes ont une âme et vivent comme ça. Ici, elles sont libres de laisser tomber leurs voiles et pourtant, elles persistent et tu les vois avec smartphone, promettant mac do aux gamins, seules une minorité sont tristes. J'en connais une qui pratique librement et échange facilement. Sa spiritualité est profonde et joyeuse. Bises

      • Dimanche 14 Août 2016 à 05:40

        Ces femmes évoquées vivent en Haute-Egypte, dans une société fermée

        par des coutumes ancestrales... Pourtant la petite graine de liberté est la...

        Dans les villes, ells sont plus émancipées, c'est vrai. ..

        Bises

         

    2
    Jeudi 11 Août 2016 à 22:29

    Encore cette fois, quand je te lis, je suis incapable de trouver d'autre mot que cette exclamation perpétuelle : "magnifique" ! En effet en quelques mots judicieusement déposés ligne après ligne tu suggères toute une psychologie, comme si tu lisais dans leur âme à travers leurs mains - sans même voir leurs yeux... Et c'est dit avec une telle délicatesse !

      • Dimanche 14 Août 2016 à 06:00

        J'ai eu la chance  de les  suivre un peu dans leur vie quotidienne...Cela me donne le devoir de parler d' elles qui sont encore prisonnieres  des coutumes.

    3
    Vendredi 12 Août 2016 à 00:26

    Je me suis souvent interrogée... mais je ne l'ai jamais fait comme toi.

    Merci pour ce poème, Marlou.

    Passe une douce journée à venir. Bonne nuit.

      • Dimanche 14 Août 2016 à 06:04

        Merci de partager des brins de vie d'ailleurs...

        Douce journée Quichottine.

    4
    Vendredi 12 Août 2016 à 19:11

    Oui Marlène,  comme tu le dis si bien

    accepter sa prison

    peut parfois rendre libre

    Amitié Marlène

     

      • Dimanche 14 Août 2016 à 06:05

        Merci pour tes mots de sagesse.

        Amitie Pascal

    5
    Dimanche 14 Août 2016 à 11:59

    Magnifiquement exprimé!

      • Dimanche 14 Août 2016 à 20:36

        Merci pour le partagev Mimik, bonne semaine

    6
    Jeudi 18 Août 2016 à 21:50

    je me rends compte en lisant ton... poème sur ce que vivent certains femmes de par le monde, combien - malgré les progrès à accomplir - nous femmes d'Europe de l'Ouest nous sommes heureuses.

    Bonne soirée,

    Gisèle

      • Vendredi 19 Août 2016 à 01:24

        Tu as raison Gigri, il faut toujours voir les deux cotes de la medaille...

        Bonne soiree

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter