• A portée d’amour

     

     

     

    A portée d'amour 

    ils étaient avec moi

    à  portée de coeur

     

    ma tendresse

    l'ai-je donnée

    sans compter

     

    jusqu'a la derniere goutte

    celle qui fait déborder la confiance

    pour embrasser la vie entière ?

     

    les ai-je assez aimés

    ils étaient avec moi  

    à portée de coeur

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Juin à 15:16

    Inutile de s'interroger, il n'y a pas d'après. Tout est là, à portée de cœur, maintenant.

    Mais je sais... quand on croit à la multiplicité des êtres, on s'inquiète de leur disparition ; or si tout est Un rien ne disparaît d'essentiel, car "l'essentiel est invisible pour les yeux".

      • Lundi 26 Juin à 18:37

        Voila qui m'enleve toute inquiétude...Bises Aloysia

    2
    Mercredi 21 Juin à 15:24

    nous ne pouvons pas aimer en totalité ; acceptons notre faiblesse et nos manques, et donnons encore et encore. A ceux que nous aimions, aimons et aimerons. Bises 

      • Lundi 26 Juin à 18:38

        C'est beau ce que tu ecris Durgalola

    3
    Mercredi 21 Juin à 18:38

    Nous n'aimons jamais assez

    car nous ne sommes

    que des êtres humains

    Amitié Marlène

     

      • Lundi 26 Juin à 18:39

        Alors mourir en essayant

        Amitié Pascal

    4
    Vendredi 23 Juin à 15:27

    la perfection n'est pas de ce monde ..Faisons de  notre mieux

      • Lundi 26 Juin à 18:39

        Une parole de sagesse...

    5
    Mercredi 28 Juin à 01:10

    C'est de se le demander qui assombrit les souvenirs...

    Mais c'est vrai qu'ils étaient là, "à portée de coeur".

    J'aime énormément ton poème.

    Bisous et douce journée Marlou.

    6
    Mercredi 28 Juin à 13:46

    Mieux faire  a la prochaine rencontre...

    Merci Quichottine

    7
    Jeudi 29 Juin à 10:55

    Ne pas s'inquiéter pour hier, faire de son mieux aujourd'hui...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter