• 14 commentaires
  •  

    il faudra tout écrire

     

    le ciel bleu le soleil dru

     

    l'automne d’ici

     

     

     

     

     

    un papillon

     

    aux ailes d'automne

     

    parmi les feuilles sèches

     


    17 commentaires
  •  

    "Le but de Michel-Ange n’était pas de sculpter un bloc de marbre, mais de «révéler ce qui se tenait là, emprisonné dans la pierre brute». Le but d’un écrivain serait de révéler les mots emprisonnés au silence brut. S’il cherche la vérité, la justesse, non la malice, le livre aura des chances d’être vivant, fragile. Non reconnaissable, ni formaté aux scénarios de télévision et de cinéma. Singulier et libre, l’écrivain est celui qui accomplit son destin en écrivant. Il s’agit d’engagement, d’existence et d’univers. Non de loi du marché. Un écrivain qui nous distrait est un bonimenteur qui nous berne, un vendeur malin. S’il nous disperse, il manque à son devoir de réconciliation, de silence, de questionnements et de réparation. "

     

    Sang Damné" eds. Seuil, 2011    Alexandre Bergamini

     


    10 commentaires
  •  

     

     

     

    pleine lune

     

    les arbres du parc

     

    en noir et blanc

     

     

     

    Voie Lactée si proche

     

    envie de passer la nuit

     

    à la belle étoile

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires