•  

    On se croit retranché du monde, mais il suffit qu'un olivier se dresse dans la poussière dorée, il suffit de quelques plages éblouissantes sous le soleil du matin, pour qu'on sente en soi fondre cette résistance.

     

    Ainsi de moi. Je prends conscience des possibilités dont je suis responsable. Chaque minute de vie porte en elle sa valeur de miracle et son visage d'éternelle jeunesse."

     

    Albert Camus, Extrait de « Carnets I. — Mai 1935 – Février 1942.

     


    8 commentaires
  •  

     

     

    Récifs

     

    plus bleus que la mer

     

    éclair de terre

     

    de roche claire

     

    semée de vent

     

    un  chemin

     

    qui prévient

     

     à vos risques et périls

     

    si vous l’empruntez

     

    pour aller sur l’ile

     

    à  la cime pointue

     

    têtue

     

    sans crinière

     

    à  peine du vert

     

    en fins duvets

     

     à l’est  où remonte

     

     le sable

     


    10 commentaires
  •  



    Souriez aux personnes qui croisent votre route
    Sans raison aucune, sans malice et sans doute.
    Souriez toujours à la vie.
    Elle vous paraîtra plus jolie.
    Souriez aussi à ceux que vous aimez.
    Ils se sentiront plus légers.
    Et si l'on vous rend votre sourire, vous vous sentirez mieux.
    Un sourire sans fard est un coin de ciel bleu.
    Si le sourire était une maladie
    Je voudrais qu’il se répande tel une épidémie.
    Un sourire ne vous coûte rien
    Mais il peut faire beaucoup de bien.

     


    12 commentaires
  •  

    nuit de juillet

     

    la caresse d'une vague

     

    sur les pieds nus

     

     

     

     

     

     

    le cœur triste

     

     

    mais sous la tonnelle

     

     

    les fleurs de jasmin

     

     


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires